Chaîne du froid des médicaments : Sofrigam s’engage jusqu‘au dernier maillon – le patient

Même si la chaîne du froid est rigoureusement respectée, les toutes dernières minutes peuvent être critiques en hôpital ou en officine. Sofrigam a développé des solutions spécifiques pour garantir l’intégrité des médicaments jusqu’à leur administration au patient.

Des emballages étudiés pour garantir la conservation des médicaments 

Sofrigam est un acteur incontournable de la chaîne du froid pharmaceutique depuis presque 40 ans. Les ingénieurs et les équipes techniques de Sofrigam accompagnent les laboratoires pharmaceutiques dans la gestion de leur chaîne d’approvisionnement des  biomédicaments (médicaments issus des sciences du vivant), vaccins, insulines, anti-cancéreux, et même organes et cellules souches grâce à des emballages isothermes adaptés. 

Les circuits logistiques peuvent être plus ou moins complexes selon qu’ils sont nationaux, transnationaux ou internationaux, avec plus ou moins d’intervenants. Globalement, les emballages Sofrigam permettent aux centres de production pharmaceutiques d’expédier les médicaments du lieu de production vers les établissements de santé (hôpitaux, officines) qui les délivreront ou les administreront aux patients sans rupture de la chaîne du froid

Mais la gestion de la chaîne du froid ne s’arrête pas une fois le médicament livré à la pharmacie centrale du centre hospitalier ou à l’officine. Il s’agit de maintenir l’intégrité du médicament jusqu’à ce qu’il soit remis ou administré au patient. Sofrigam a développé des emballages isothermes spécifiques pour accompagner ce dernier maillon de la chaîne d’approvisionnement des médicaments.

 

Hôpital : des solutions isothermes adaptées aux délais de prise en charge inter-services 

Dans le milieu hospitalier, les médicaments sont dispatchés dans les différents services de soins. Lorsque l’hôpital est équipé d’un système de transmission par tube pneumatique, le médicament est rapidement acheminé au service de destination. Mais celui-ci, s’il est thermosensible, doit ensuite être rapidement récupéré par les équipes de soins pour être remis dans une enceinte réfrigérée ou administré au patient sans délai. Dans tous les cas, il est toujours plus prudent de prévenir les risques de rupture de chaîne du froid et de se munir d’une solution isotherme adaptée au transport par capsule pneumatique. Cette solution, les équipes R&D de chez Sofrigam l’ont développée spécifiquement pour les centres hospitaliers.

Pour les établissements de santé ou les services internes qui n’utilisent pas ce système d’envoi par pneumatique, une sacoche isotherme ou une caisse-navette isotherme avec des plaques de gel eutectique pré-congelées sont des solutions très efficaces pour conserver le médicament au froid lors des transferts inter-services.

 

Officine : ne pas briser la chaîne du froid, de la pharmacie au domicile du patient

En officine, les médicaments sous chaîne du froid sont pris en charge à la livraison par les pharmaciens et rangés dans une enceinte réfrigérée (professionnelle ou non). Le problème se pose lors de la délivrance des médicaments aux patients

En effet, même si la chaîne du froid a été respectée jusqu’à l’arrivée du médicament à l’officine, ces efforts pour garantir l’intégrité du médicament peuvent être vains si elle n’est pas respectée jusqu’au domicile du patient. Il ne faut pas plus que le temps de délivrer le médicament pour que celui-ci remonte à une température supérieure à +5°C ! 

La remontée en température est extrêmement rapide pour deux raisons :

  • les médicaments sont généralement exposés à une température ambiante de plus de +20°C en moyenne
  • ils sont conditionnés dans de petits contenants.

 

Or cette remontée en température est d’autant plus dangereuse qu’elle est invisible. C’est pourquoi les ingénieurs experts en chaîne du froid de chez Sofrigam ont développé une pochette isotherme réutilisable destinée au transport des médicaments thermosensibles de la pharmacie au domicile du patient. Le pharmacien la stocke dans une enceinte réfrigérée et il ne la sort qu’au moment de délivrer le médicament au patient de manière à ce que le médicament soit exposé le moins possible à une température supérieure à +5°C. Grâce aux gels eutectiques de la pochette isotherme, le médicament est conservé au frais, entre +2°C et +8°C, cela laisse tout le temps au pharmacien de servir le patient sans risquer une rupture de la chaîne du froid.

 

Ne prenez pas de risques avec la chaîne du froid des médicaments, appuyez-vous sur l’expertise des équipes Sofrigam !
 

* Produits à découvrir sur notre eboutique La Boutique du Froid (livraison en France Métropolitaine et en Belgique). Pour une livraison internationale, nous contacter.

Le respect de votre vie privée est notre priorité. Notre site utilise des cookies à des fins d’analyse d’audience. Vous pouvez accepter ou refuser le dépôt de cookies.