Transport de médicaments par avion : comment réduire les coûts ?

Boîtes de vaccins, médicaments contre le cancer, stylos d’insulines, etc. : une part croissante des produits pharmaceutiques expédiés en fret aérien nécessite une conservation dans une plage précise de température. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Quels sont les enjeux du transport par avion de ces médicaments thermosensibles ? Comment l’optimiser ? Nous vous conseillons.

Transport de médicaments par avion

Conserver l’intégrité de la chaîne du froid malgré de fortes contraintes

Ne jamais rompre la chaîne du froid pour les médicaments sensibles, c'est la contrainte première lors du transport des médicaments. Cela implique de maintenir le produit à une température constante tout au long du transport, ce qui inclut les étapes de stockage et les différents transferts. Un vrai défi en fret aérien pour lequel les étapes les plus délicates restent le transit.

Quel que soit le circuit logistique, l’emballage va passer à la fois par des segments ouverts et des segments fermés. Il est donc soumis à des variations de températures qui peuvent être importantes. Par exemple, l’emballage va passer par le tarmac de l’aéroport (segment ouvert) et être soumis à une température de plus de +30°C puis va transiter par les services de douanes (segment fermé) où la température est de +20°C pour être ensuite stocké dans une zone à température contrôlée à +5°C. La grande variété des températures rencontrées dans ce circuit nécessite alors un moyen fiable pour conserver les produits thermosensibles dans la plage de température requise.

 

Optimiser les coûts du transport de médicaments en avion : quelques conseils 

Si le fret aérien présente l’avantage d’être un moyen de transport rapide et aujourd’hui parfaitement adapté aux expéditions sous chaîne du froid, c’est un mode de transport coûteux et peu écologique.

Quelques astuces permettent de réduire les coûts de transport de médicaments thermosensibles dans l’aérien et minimiser par là même votre empreinte carbone, tout en assurant un parfait maintien de la chaîne du froid :

  • En amont, définissez bien vos besoins réels en fonction de votre circuit logistique pour éviter d’utiliser une solution aux performances supérieures aux besoins réels. La solution sera plus chère à l’achat, plus chargée en plaques eutectiques donc plus lourde et offrira un volume utile moins important.
  • Optimisez le taux de remplissage de l’emballage isotherme pour expédier un plus grand nombre de médicaments en un envoi.
  • Veillez à choisir un emballage qui offre un très bon ratio volume extérieur/volume utile (un emballage performant n’est pas surchargé en plaques eutectiques).
  • Vérifiez si l’emballage dispose d’aménagements intérieurs pour faciliter le chargement et donc gagner du temps.
  • Utilisez une solution isotherme adaptée au format des plateformes de fret pour les envois de grands volumes de médicaments.
  • Enfin, pour des circuits logistiques complexes ou des besoins spécifiques, ne négligez pas la possibilité de concevoir l’emballage sur mesure. Vous aurez ainsi un emballage optimisé pour vos expéditions et parfaitement adapté à vos contraintes.

 

Caisse-palette « Initial » : un emballage conçu pour le fret aérien

caisse palette isotherme, container réfrigérant, transport vaccins

La pallet shipper de Sofrigam : container réfrigérant conçu pour le fret aérien

 

La  pallet shipper  ou caisse-palette Initial a été créée par Sofrigam il y a plus de 15 ans pour répondre aux besoins d’expédition sous chaîne du froid d’un des leaders du secteur pharmaceutique. Elle s’est vite imposée comme un emballage phare pour les expéditions de médicaments thermosensibles par avion.

C’est un emballage complètement autonome qui permet de conserver les produits pharmaceutiques frais (+2/+8°C), à température ambiante contrôlée (+15/+25°C) ou congelés (-18°C). Avec un volume intérieur de plus de 1 900 litres, le container peut directement accueillir une palette Europe ou US. La pallet shipper « Initial » est ainsi chargée en une seule fois : un gain de temps considérable pour le chargement ! Les aménagements intérieurs ont été étudiés pour faciliter le chargement des plaques eutectiques et permettre une parfaite homogénéité de la température dans l’emballage.

Enfin, son format XXL est parfaitement optimisé : la caisse-palette occupe un quart d’une plateforme de fret aérien, de manière à utiliser tout l’espace disponible pour l’expédition de vos produits.

Votre chargement est maintenu à température jusqu’à 120 heures, sans risque de rupture de la chaîne du froid.

 

Les enjeux du transport de médicaments thermosensibles par avions sont considérables. Cependant, une bonne gestion de la chaine du froid et surtout un bon choix de la solution isotherme qui sera utilisée permettent d’en maîtriser et d’en optimiser certains aspects. 

Le respect de votre vie privée est notre priorité. Notre site utilise des cookies à des fins d’analyse d’audience. Vous pouvez accepter ou refuser le dépôt de cookies.