Insights > Études thématiques

Bien utiliser un emballage réfrigérant

Bien utiliser un emballage réfrigérant

Sofrigam vous conseille pour bien utiliser vos emballages isothermes et assurer la sécurité de vos produits thermosensibles.

Comment bien utiliser un emballage réfrigérant ?

Choisir un emballage réfrigérant ne suffit pas à assurer la qualité d’un produit thermosensible : il faut savoir l’utiliser efficacement. La santé du patient en dépend. 

 

Bien utiliser un emballage isotherme réfrigérant : des enjeux considérables

La température des produits de santé thermosensibles est soumise à une réglementation très stricte et contrôlée. Cette température (le plus souvent de +2°C à +8°C) doit être maintenue à la fois durant le stockage et durant le transport. Les différents acteurs de la chaîne de distribution du médicament sont responsables du transport et du stockage des produits.

 

L’importance de la gestion de la température des médicaments thermosensibles

L’importance de la gestion de la température des médicaments thermosensibles
Un médicament thermosensible doit être conservé dans une plage de température définie pour garder toutes ses propriétés thérapeutiques.

 

Les conséquences d’une mauvaise utilisation d’un emballage isotherme ou réfrigérant se font sentir très rapidement : un produit thermosensible stocké en chambre froide puis soumis à une température ambiante de +20°C atteint les +8°C en 3 minutes ; tenu en main par un opérateur, il atteint les +8°C en 1 minute !

Sofrigam accompagne les professionnels de santé pour assurer la sécurité des produits thermosensibles. 

 

Les conseils d’Abbes Kacimi, ingénieur expert en chaîne du froid chez Sofrigam 

Comment bien utiliser un emballage isotherme ?

Comment bien utiliser un emballage isotherme ?
Sofrigam vous donne toutes les clés pour utiliser correctement un emballage à température contrôlée.

 

Comment place-t-on les plaques eutectiques dans les emballages isothermes ?

« Les plaques eutectiques ne doivent jamais être en contact direct avec les médicaments thermosensibles pour éviter qu’ils ne congèlent. La congélation d’un produit de santé thermosensible peut, dans le meilleur des cas, entraîner une inactivation de ses principes actifs, et dans le pire des cas, rendre le produit toxique par modifications chimiques ou contamination microbienne. 

Dans ses emballages dédiés aux professionnels de santé et au dernier kilomètre, Sofrigam a prévu des logements dédiés aux plaques eutectiques. La séparation, celle qui évite le contact direct, est intégrée dans ces logements. Ainsi, l’utilisateur ne se pose plus de questions sur la garantie de la conservation du produit à la bonne température. »

 

Quel est le principe de conservation des produits dans une sacoche isotherme ?

« Le gel eutectique largue le froid lentement parce qu’il est visqueux. Ce gélifiant emprisonne l’autre composant principal : l’eau. Le froid est diffusé par l’effet de la conduction thermique. Pour une température ambiante de +20 °C, une plaque eutectique non congelée permet de conserver pendant 30 minutes la température exigée tandis qu’une plaque eutectique congelée maintient la température pendant 24 heures. 

La qualification des emballages permet de garantir une bonne conservation de la température en fonction de la température extérieure. »

 

Comment s’assure-t-on du maintien de la température exigée ? 

« Faisons la différence entre une indication de température à l’instant T et son enregistrement. L’enregistreur relate l’historique des températures tout au long du circuit du médicament. Ce dispositif indique si les tolérances cumulées n’ont pas dépassé les seuils autorisés. C’est le but principal de la traçabilité depuis la sortie de l’entrepôt initial jusqu’à la livraison du produit à la pharmacie à usage intérieur (PUI). »

Le respect de votre vie privée est notre priorité. Notre site utilise des cookies à des fins d’analyse d’audience. Vous pouvez accepter ou refuser le dépôt de cookies.